5 clés pour rester focus sur ses objectifs

Apprenons ensemble le dessin vectoriel sur Affinity Designer

Illustration pour atteindre son objectif en restant focus

5 clés pour rester focus sur ses objectifs

Suivre le long chemin du succès et rester focus sur ses objectifs
Suivre le long chemin du succès et rester focus sur ses objectifs

Cet article participe au carnaval d’articles “Rester focus sur ses objectifs” proposé par le blog Enseigner La Musique. C’est un blog qui porte sur l’apprentissage et l’enseignement de la musique à travers des cas pratiques sous forme d’articles et de vidéos. Certains conseils donnés dans l’article rejoignent certains de mes conseils, mais d’autres, comme le fait de réaliser les tâches contraignantes en premier le matin, m’étaient inconnus et je vais les tester dès demain !

Personne n’est parfait. C’est certain. Et, au risque de vous décevoir, moi non plus ! Le fait de devenir maman m’a considérablement approché de la perfection, mais je n’y suis toujours pas… Eh oui, je m’étais dit, comme tant d’autres, que je me remettrais au sport, que j’allais me mettre à mon compte en tant qu’illustratrice ou encore que j’allais arrêter de poser quinze mille trucs chaque jour sur le meuble d’entrée. Eh bien… je me suis remise au sport ! Je me suis lancée dans le blogging pour mettre un coup de pieds aux fesses à ma “carrière” d’illustratrice ! Et, après 2 semaines ordonnées, il y a à nouveau des trucs sur le meuble d’entrée… J’avoue, le rangement est à peu près au 6ème sous-sol dans l’immeuble de mes priorités. Personne n’est parfait.

Nous allons aujourd’hui nous intéresser aux 5 clés qui m’ont été indispensables pour rester focus et progresser vers mes objectifs :

  • Clé n°1 : Arrêter de se disperser : la diète médiatique
  • Clé n°2 : Rester focus sur des objectifs qui motivent vraiment
  • Clé n°3 : Prioriser et accepter les conséquences
  • Clé n°4 : Définir des objectifs intermédiaires, des étapes
  • Clé n°5 : Rester focus et résister aux tentations

Accrochez-vous, c’est parti !

Clé n°1 : Arrêter de se disperser : la diète médiatique

Et si vous supprimiez les informations télévisées ? Voire la télévision tout court !
Et si vous supprimiez les informations télévisées ? Voire la télévision tout court !

Ces derniers mois, j’ai écouté le livre La semaine de 4h de Tim Ferris pendant les temps de sieste cododo.

Le format audio est très pratique pour “lire” quand on ne peut pas le faire avec les mains et/ou les yeux. Dans mon cas, la lumière dérange ma fille quand elle dort. Même celle d’un écran de téléphone avec la luminosité au minimum et le mode nuit…

Il y explique qu’il faut choisir ses actions en fonction du bénéfice qu’elles nous rapportent, immédiat et surtout plus tard, dans la réalisation de notre objectif de vie. Retrouvez ici ma chronique du livre.

Par exemple, regarder les informations télévisées ne nous avance généralement en rien vers notre objectif. De plus, les informations données sont très souvent anxiogènes et nous avons rarement un pouvoir d’action sur ces choses qui se déroulent loin de nous. Cela nous épuise émotionnellement et le temps que nous passons à regarder ces informations, nous ne le passons pas à faire des choses plus constructives comme … apprendre à dessiner en vectoriel par exemple ?

En écrivant ces lignes, je pense très fort à mon papa qui adore regarder BFM TV.  Papa, tu ne t’en rends sans doute pas compte, mais ils racontent tellement de choses négatives que ça t’affecte forcément. Utilise ce temps plutôt pour bricoler des choses pour ta petite fille, toi qui es un Super Papy Bricoleur !

Mais il y a aussi tout internet, avec Facebook, Youtube et compagnie. Nous pouvons y apprendre plein de choses intéressantes (notamment les tutoriels sur Youtube), mais avec toutes les publicités et vidéos de chatons mignons, comment ne pas être déconcentrés et perdre le fil ?

Comment faire : 

  • Désinstallez Google News de votre téléphone ! Ou tout autre application de news générales. S’il y en a des spécialisées dans votre domaine d’intérêt, installez-les ! Allez, faites-le maintenant, ça vous prend 4 secondes et vous allez gagner des heures (et de la bonne humeur) !
  • Mettez votre téléphone en mode Avion ou juste silencieux et oubliez-le quelque part quand vous voulez rester focus. Si vous l’oubliez vraiment et que vous ne le trouvez plus, demandez à Google Assistant de le faire sonner :p
  • Désactivez les notifications Facebook, Messenger, Youtube et autres.
  • Oubliez la télévision. D’ailleurs vous pouvez résilier vos abonnement de télévision et gardez plutôt les services de vidéo à la demande. Il n’y a pas la petite voix qui dit “le programme commence à 20h50, je vais le louper !”, c’est vraiment vous qui choisissez le moment où vous voulez vous divertir et quoi regarder.

Clé n°2 : Rester focus sur des objectifs qui motivent vraiment

Ne pas se perdre et trouver des objectifs qui motivent vraiment.
Ne pas se perdre et trouver des objectifs qui motivent vraiment.

“J’ai décidé de passer ma vie à réaliser mes rêves. Pourquoi ? Car le jour où je devrais m’éteindre, je souhaite n’avoir aucun regret sur mon existence !”

Anthony Nevo, Le petit guide de la Vie.

Vivre une vie heureuse est finalement le grand désir commun des humains. L’argent ne nous permet pas de vivre heureux, ce n’est qu’un multiplicateur de notre état émotionnel. Si vous créez votre vie et vivez beaucoup de bonheur, il est probable que financièrement vous soyez plus libre. Donc que vous ayez plus d’occasions de faire des expériences qui vous rendent heureux. Mais pour cela, il vous faut d’abord vous connecter à votre être intérieur. 

Si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, vous avez déjà fait un grand pas : prendre conscience que vous ne connaissez pas votre objectif de vie, ce qui vous fait réellement vibrer.

Et c’est dans le silence de votre être que vous pourrez le trouver, juste avec vous, sans distraction. Combien de temps passez vous chaque jour seul(e) avec vous-même ? La méditation est l’outil le plus puissant expérimenté par Anthony Nevo (et bien d’autres entrepreneurs à succès d’ailleurs). Elle ne nécessite aucun matériel, est gratuite, peut se faire n’importe où et n’importe quand. Une pratique régulière ne peut que NOUS être bénéfique.

“Avoir 100 000€ sur mon compte” n’est pas un objectif en soi : ces 100 000€ vous permettront d’obtenir quels biens ? Que ferez-vous avez ces biens ? Ces 100 000€ vous permettront de vivre quelles aventures ? Pourquoi voulez-vous vivre cela ?

Comment faire :

  • Méditez : il y a différentes écoles, mais dans toutes la pratique régulière seulement nous permet de progresser.
  • Visualisez-vous une fois l’objectif atteint : que ressentez-vous ? 
  • Demandez à votre entourage ce que vous faisiez sans arrêt quand vous étiez enfant, ce qui vous plaisait. Réaliser un objectif pour lequel vous êtes passionné sera plus facile et plus gratifiant !
  • Passez différents tests de personnalité ou de talents si vraiment vous êtes perdu(e). Comprendre vos points forts et les utiliser pour atteindre vos objectifs ne vous rendra que plus épanoui.

Clé n°3 : Prioriser et accepter les conséquences

Rêvez-vous vraiment d'un petit pavillon pollué près de votre bureau ou plutôt de la liberté ?
Rêvez-vous vraiment d’un petit pavillon pollué près de votre bureau ou plutôt de la liberté ?

En venant au monde, notre fille est devenue le centre de nos vies. Rien de bien différent des autres parents en somme, mais bon entre l’allaitement à la demande, le cododo (c’est à dire, passer 18h par jour couchée avec bébé sinon elle ne veut pas dormir), et maintenant l’éducation en famille, notre priorité N°1 ne nous laisse pas trop de place pour nos objectifs !

C’est dans un grand moment de frustration, parce qu’on n’a pas le temps, l’énergie, ou je ne sais quoi d’autre pour faire ce qu’on aimerait faire, qu’on y repense : notre fille EST notre priorité N°1. C’est pour cela qu’avant ses un an et demi j’ai choisi et accepté (même si ce n’était pas rose tous les jours) de ne pas avoir de projet.

Nous avons la chance qu’elle se développe parfaitement bien. Elle sera (trop) rapidement autonome pour ensuite quitter la maison et faire sa vie. C’est maintenant qu’elle a besoin de nous. Dans quelques années je pourrai décider de retravailler de 9h à 19h (ou pas), ce ne sera pas un problème pour elle. 

Effectivement, nous avons adapté nos objectifs en fonction du temps qui nous reste. Je fais mon sport le matin quand elle se réveille et joue tranquillement. Je dessine et écris pour mon blog pendant sa sieste et le soir quand elle dort (quand je ne tombe pas de fatigue juste après elle). Le reste, jardinage, ménage et cuisine en somme, c’est un peu au gré de la météo, des envies et des besoins. Oui quand l’évier devient inaccessible en général on se met au rangement.

Comment faire :

  • Établissez, par écrit, une liste de vos priorités. Réfléchissez à vos activités récurrentes et classez-les. Vous devriez avoir au moins 10 choses classées. Le faire à l’écrit est très important car, contrairement à notre mémoire, ça ne peut pas être modifié. Ou alors si vous décidez, après l’avoir testé, de modifier l’ordre de vos priorités, vous le ferez en pleine conscience.
  • Chaque fois que vous vous interrompez, demandez-vous si ce que vous allez faire est plus important que ce que vous étiez en train de faire. Si ce n’est pas plus important que ce que vous faisiez, remettez vous sur votre première tâche et vous ferez l’autre plus tard (ou pas du tout !).
  • Établissez des limites minimales pour chaque objectif . Par exemple pour mon sport, c’est au moins un entraînement de 8 minutes par jour. Mais ça peut être plus si ça n’empiète pas sur le reste. Pour mon blog, c’est au moins 10h par semaine. Si je vois que je ne pourrais pas le tenir, je demande à des amis de garder ma fille quelques heures pour travailler.
  • Parlez de vos objectifs et de votre ordre des priorités. Surtout si vous vivez avec d’autres personnes : assurez-vous bien que votre ordre de priorités est compatible avec ceux des autres.

Clé n°4 : Définir des objectifs intermédiaires, des étapes

Pour atteindre un objectif lointain, rien de mieux que de se donner des objectifs intermédiaires pour éviter de se décourager et rester focus !
Pour atteindre un objectif lointain, rien de mieux que de se donner des objectifs intermédiaires pour éviter de se décourager et rester focus !

Même si vous vous faites une jolie affiche avec des cocotiers et la phrase : “Ma maison dans 3 ans”, il vous arrivera sans doute de vous démotiver ou de vouloir changer d’objectif. Mais si vous vous fixez dès maintenant des objectifs intermédiaires à plus courte échéance et que vous célébrez chaque fois que vous atteignez ces objectifs, vous serez témoin de votre avancée vers votre objectif final. Vous verrez les progrès réalisés et vous resterez plus facilement motivé.

Par exemple, Olivier Allain, qui est un entrepreneur à succès et formateur sur la vente sur Amazon, nous explique que lorsqu’il a débuté sa chaîne YouTube, il s’était fixé comme objectif d’atteindre 100 abonnés. Alors qu’il avait 18 abonnés, l’un de ses abonnés lui a demandé pourquoi il continuait sa chaîne alors qu’il avait si peu d’audience ! Mais toutes les chaînes commencent à 0 abonné, et c’est justement le fait de rester focus et de persévérer qui leurs ont permis de dépasser les centaines de milliers d’abonnés. Olivier Allain a ainsi atteint ses 100 abonnés, l’a célébré, puis 250 abonnés et l’a fêté aussi, ainsi de suite. Il a aujourd’hui plus de 40 000 abonnés !

Définir vos sous-objectifs prend un certain temps mais vous en fera gagner beaucoup ensuite. Allez, nous allons faire fumer votre cerveau alors vous avez droit à un carré de chocolat noir pour vous lancer 😉

Comment faire :

  • Ecrivez vos grands objectifs et le délais de réalisation. Cela parait évident mais notez qu’en fonction de l’ampleur de votre objectif, l’investissement en temps et en argent ne sera pas le même.
  • Ecrivez des sous-objectifs à 3 mois, 6 mois, 9 mois, un an
  • Ecrivez des sous-sous-objectifs à un jour, une semaine, deux semaines…Vous pouvez vous baser aussi sur les éléments que vous n’aimez pas dans votre quotidien et une ou deux actions à mettre en place pour les changer.
  • Célébrez ! C’est le point le plus important, prenez vraiment le temps de vous féliciter, d’être fier de vous, d’être heureux de votre réussite. 

Clé n°5 : Rester focus et résister aux tentations

Ne baissez pas les bras, vous avez fait le plus difficile !
Ne baissez pas les bras, vous avez fait le plus difficile !

La diète médiatique vous aidera déjà beaucoup puisque vous aurez moins d’opportunités de distractions. Mais pour résister aux tentations et rester focus, vous avez besoin d’une volonté “musclée” ! 

La volonté est votre capacité de vous fixer des objectifs et de vous y tenir en :

Vous engageant dans des activités qui vous avancent vers un objectif.

Refusant de vous engager dans des activités qui vous éloignent de votre objectif.

Olivier Roland, Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études

Comme l’explique Olivier Roland dans son livre Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études, la volonté peut s’entraîner pour devenir plus importante, mais elle est limitée. Nous avons tous un quota de volonté. Chaque petite prise de décision (du type choisir nos vêtements du jour) entame cette volonté. Lorsque nous l’épuisons, nous devenons particulièrement vulnérables aux tentations (telle que cette boîte de chocolats belges à côté de moi…). Les points qui suivent sont directement inspirés de ce livre, que je vous recommande fortement de lire !

Comment faire :

  • Lorsque vous êtes tentés, respirez profondément : inspirez en remplissant d’abord le bas de vos poumons puis le haut, pendant 10 à 15 secondes. Puis expirez lentement. Cela entraînera votre volonté et vous apaisera.
  • Méditez : eh oui on y revient ! Il faut dire aussi que méditer apporte des bienfaits dans tous les domaines de nos vies. Commencez par une minute par jour, au réveil pour bien débuter la journée ou au coucher pour bien dormir. Vous trouverez de nombreuses méditations guidées sur Youtube pour vous aider à commencer !
  • Faites du sport ! En plus des avantages bien connus sur la santé, 5 minute d’exercice physique par jour à peine renforcent votre volonté immédiatement après la séance mais aussi à plus long terme. Vous comprenez pourquoi je me suis remise au sport et pourquoi je m’y tiens ? J’utilise l’application 7 Minutes Workout qui me semblait bien notée. Je dois dire qu’elle fait bien ce qu’on lui demande, même si la voix ne parle pas super bien français.
  • Prenez de bonnes habitudes. Les habitudes ont cela de bien qu’elles n’utilisent pas du tout votre volonté pour vous faire réaliser des actions. Il peut y en avoir des bonnes et des moins bonnes. Veillez à favoriser les habitudes qui vous permettent de vous rapprocher de votre objectif !
  • Bonus : comme moi, lorsque votre cerveau travaille, vous avez besoin de sucre et ressentez l’envie urgente de dévorer un paquet de bonbons ? Alors préparez-vous, avant de vous mettre au travail, une boîte avec un bon nombre de carottes/pommes ou autres en petits cubes ou bâtonnets ou des fruits secs que vous grignoterez sans y penser et qui ne vous feront que du bien !

Nous arrivons à la fin de cet article, j’espère que les exemples concrets de ma façon d’appliquer les conseils d’efficacité vous aideront.

Souvenez vous que même si sur le moment vous avez l’impression de perdre du temps en testant ces conseils, s’ils vous correspondent, vous réussirez enfin à rester concentrer et à atteindre vos objectifs les uns après les autres !

Partagez-nous vos essais et réussites, ou vos méthodes qui fonctionnent dans les commentaires !

Sources :

 

Commentaire : 1

  1. […] Gabrielle du blog Vecteurs Design qui nous partage 5 clés efficaces pour mieux rester focalisé sur ses objectifs en illustrant sa […]

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.