Comment la peinture intuitive te fera progresser en conception graphique ?

Ma première peinture intuitive

Comment la peinture intuitive te fera progresser en conception graphique ?

– De la peinture intuitive ? Mais ça ne m’intéresse pas !

– Vraiment ?

Cet article s’adresse à toi, concepteur en herbe, qui te répète “je sais pas dessiner”. Il s’adresse à toi, concepteur aguerri, qui peine à trouver l’inspiration pour ton nouveau projet tellement ton esprit est encombré. Il s’adresse aussi à toi, cher ami, qui choisi de t’épanouir dans ta vie en partant à la conquête de ton véritable Toi !

Pourquoi je te parle aujourd’hui de peinture intuitive ? Parce que la peinture intuitive te permet de créer, de reprendre contact avec ta créativité si tu l’as perdue et de (re)prendre contact avec toi-même. Pour moi, la peinture intuitive est une méditation dont tu peux conserver une trace, voire une oeuvre ! Elle te permet de te prouver (encore ?) que tu as des idées et du talent en tant que graphiste. Elle te permet aussi de pratiquer la création d’image en étant vraiment absorbé par ce que tu fais. Comme tu le sais, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Donc, tu dois créer pour devenir (ou rester) un excellent concepteur graphique. Je te donne ici une nouvelle excuse pour t’exercer et te libérer 😉

Commençons par définir brièvement l’intuition. L’intuition c’est la capacité à recevoir une connaissance sans recourir à un raisonnement conscient. Selon les sources, ce serait 

  • un accès direct aux connaissances de l’inconscient, 
  • une sensation intérieure, 
  • la reconnaissance inconsciente d’une situation connue avec une solution déjà expérimentée 
  • ou encore la capacité à comprendre les choses instinctivement

…le tout sans avoir besoin d’un raisonnement conscient évidemment.

Les médecins, hommes d’affaires et policiers utilisent leur intuition pour choisir un traitement, diriger leurs affaires ou encore agir de manière appropriée en situation de danger pressenti. Eh oui, les sciences n’ont pas encore réponse à tout, il faut bien improviser ! Il apparaît aussi que les personnes sujettes aux dépressions ne parviennent pas à se fier à leur intuition pour résoudre les problèmes qui se présentent. Coïncidence ? Dans des situations d’urgence (ou ressenties comme telles), les réflexes intuitifs sont indispensables. Ce sont eux, avec le fameux cerveau reptilien et les réflexes de survie, qui nous ont sans doute permis de survivre jusqu’à aujourd’hui et d’évoluer.

Les professions artistiques quand à elles font clairement appel à l’intuition des créateurs. Comme toi et moi, nous sommes définitivement des créateurs, nous allons maintenant nous relier à notre intuition pour dépasser nos limites en conception graphique !

Pour cela, j’ai parcouru le web francophone mais aussi anglophone pour te proposer la crème des exercices existant sur la peinture intuitive. 

Prends ton stylet, ton crayon ou ton pinceau, on y va !

5 minutes de peinture intuitive pour t’échauffer :

Shari Replogle, peintre aux Etats-Unis, nous propose de mettre au défit notre cerveau en réalisant une peinture intuitive en 5 minutes top chrono

Pourquoi mettre un minuteur ? Parce que, comme nous l’avons survolé précédemment, c’est dans les situations d’urgence que l’intuition, plus rapide à trouver des solutions, prends le pas sur le raisonnement pour nous faire faire des choix. Nous n’avons que 5 petites minutes pour créer une oeuvre ! J’y trouve aussi un autre avantage : 5 minutes, c’est plus facile à caser dans une journée déjà bien chargée que plusieurs heures. Aucune excuse pour passer au travers ! 

On s’y met ?

Prépare-toi une feuille un peu épaisse (300g/m²) et quelques couleurs qui, aujourd’hui, te parlent particulièrement. Ou alors 3 couleurs au hasard si tu n’es pas bien réveillé ! Choisi 3 pinceaux différents pour pouvoir jouer avec leurs effets. Tu peux aussi prendre un crayon graphite (gris/à papier/de bois selon d’où tu viens :p) et, si tu as, de l’encre de chine, pour finir en beauté. Shari conseille de travailler avec de la gouache pour pouvoir facilement varier l’intensité des couleurs en utilisant la peinture plus ou moins diluée. 

Mauvaise élève que je suis, je le fais avec l’aquarelle, en godet qui plus est. Du coup, effectivement, j’ai beau tremper mon godet, il faut que je tourne, tourne, tourne encore et encore pour prendre beaucoup de pigments…

Tout est prêt ? Alors lance le minuteur et peint ! Des traits fins, larges, des courbes, des cercles, des pointillés, des surfaces… Ce qui vient ! Quand il ne te reste que 2 minutes, prend ton crayon pour faire des motifs qui te plaisent. Finis avec l’encre de chine pour rajouter du contraste.

C’est fini ! Alors, comment tu te sens après ce challenge ? Tu veux bien nous montrer ton oeuvre ? 🙂 Voici la mienne :

Une peinture intuitive en 5 minutes chrono !
Une peinture intuitive en 5 minutes chrono !

J’ai utilisé seulement deux couleurs aquarelle (vermillon et jaune or), un crayon aquarellable rouge qui passait par là et une mine de plomb que j’ai trempée dans l’eau pour un résultat vraiment foncé. Sans oublier mes doigts, qui étaient pleins de noir et que j’ai pressé sur la feuille de façon aléatoire.

5 minutes de dessin intuitif pour te vider la tête

Je ne suis pas omnisciente, mais je sais quelque chose à ton propos. Oui oui ! Ne fais pas mine de rien, je SAIS que tu dessinais ou coloriait les carrés de tes feuilles pendant les cours qui t’ennuyaient !

Est-ce que tu avais choisi de dessiner ces formes là avant de commencer ? Est-ce que tu avais choisi, avant de commencer, de colorier uniquement la moitié supérieure des petits carrés ? En tout cas, moi non. Je faisais comme ça venait. Eh bien, cher ami, j’ai l’honneur de te dire que, même si tu n’écoutais pas le cours, tu étais en train de méditer, à ta façon ! Et c’est très bien !

Je te propose donc aujourd’hui de reprendre un stylo ou un crayon et de recommencer. Feuille blanche, à petits ou grands carreaux, peu importe. Mets toi un chronomètre, et c’est parti ! Et cette fois, si tu SENS que tu veux continuer après les 5 minutes, ne te prives pas. 

Voici deux exemples : le premier un peu rigide, où j’ai testé pendant 5 minutes. Et le deuxième où je n’ai fait que ce que j’aime : des courbes. Et je ne me suis pas arrêtée au bout de 5 minutes, j’ai fait durer la “magie du moment”. 

L’effet de dégradé a simplement été obtenu en penchant franchement la mine de plomb sur la feuille pour dessiner avec le côté et pas seulement la pointe.

Une peinture intuitive comme relique d’une visite culturelle

Monique Hendriks est une écrivaine néerlandaise spirituelle qui propose des retraites “Peinture Intuitive” dans les gîtes du Petit Hermite. Sa technique de peinture intuitive nécessite une toile, des peintures acryliques et du charbon de bois (pour dessiner hein !).

Elle nous propose, suite à une visite particulière, de :

  • peindre d’abord un fond avec des couleurs qui nous plaisent,
  • dessiner ensuite les symboles ou objets qui ont retenu notre attention pendant la visite au charbon de bois,
  • et pour finir, colorer les dessins avec l’acrylique.

Le but n’est pas de faire une nature morte avec la bonne perspective ni les bonnes proportions. Le but est de retranscrire ce qui nous a marqué pendant la visite, dans une représentation qui nous parle à nous-même. Si on veut faire de l’abstrait, on en fait ! 

Le charbon de bois a l’avantage de se mélanger à la peinture et donc de faire des variations dans les couleurs naturellement. Il n’y aura pas de marque nette de traits au charbon, seulement des fondus.

Peinture "intuitive" d'une balade au lac en famille
Peinture “intuitive” d’une balade au lac en famille

L’inconscient te répond en peinture

Cette fois, c’est Laurence Nicolas du site La petite Étincelle qui nous explique son approche. Tu trouvera le lien de l’article dans les sources. Comme je trouvais l’exercice un peu compliqué, je me suis permise de le simplifier.

Détends toi et pose ta question

  • Commence par préparer ta feuille, tes pinceaux et tes couleurs aquarelle.
  • Ajoute aussi un brumisateur d’eau pour humidifier ta feuille. Ici, nous allons utiliser beaucoup d’eau pour vraiment laisser la peinture jouer un peu sans nous.
  • Mets toi au calme, avec une musique qui te plait, et une ou des bougies si tu en ressens l’envie.
  • Essaie de te centrer un peu sur toi même et respire à fond : compte chaque inspiration, jusqu’à une trentaine. Tu devrais maintenant être un peu plus détendu(e).
  • Pose-toi une question et écris là sur une feuille.

Peins puis observe ta peinture pour trouver la réponse !

  • Puis commence à peindre, en essayant de penser à ce que t’évoque cette question.
  • Une fois fini, laisse sécher et tourne la feuille dans tous les sens pour essayer de trouver des symboles, des personnes, des objets ou des scènes qui te parlent.
  • Accroche cette peinture et la question à un endroit que tu vois tous les jours : elle te livrera petit à petit les réponses à ta question !

Comment c’est possible ? Eh bien, si on prend en considération que l‘intuition fonctionne grâce à ce que tu sais déjà (mais qui est sans doute aux tréfonds de ton cerveau), ta peinture ne va faire que te rappeler ces éléments déjà connus et peut-être les assembler avec d’autres éléments que tu avais dans un autre recoin de ta tête. Elle va te permettre de revoir ces choses sous un angle nouveau. Et ainsi, de trouver de nouvelles réponses (plus ou moins pertinentes) à ta question. Et ne cherche pas sur des livres pour savoir à quoi correspond tel animal sur ta peinture ! C’est toi qui l’a peinte, avec l’expérience de vie qui t’es propre et qui a façonné ta propre symbolique 😉

Voici mon exercice :

La peinture intuitive comme réponse à une question
La peinture intuitive comme réponse à une question

Voici par exemple ce que j’ai réalisé en me posant une question sur l’orientation de ma vie professionnelle.

J’y vois un soleil, des cœurs, des fleurs, un dragon-oiseau (qui me rappelle la mascotte que j’ai choisi pour ce blog) qui porte une espèce de fœtus jaune. J’en déduit, sans grande surprise, que je vais continuer ce blog, même si (presque) personne ne le lit pour l’instant 😀 je sais qu’à terme je pourrais partager ma passion et ma joie avec toi et d’autres amis lecteurs grâce à lui.

La peinture intuitive selon Flora Bowley

Pour finir, je te propose les 5 astuces de Flora Bowley pour commencer une peinture intuitive et vaincre la “peur de la toile blanche” ! Quoi, tu ne connais pas Flora Bowley ? C’est une auteure et artiste peintre de Portland qui anime des ateliers de peinture intuitive depuis quelques années. Un subtil mélange de ses expériences de plus de 20 ans de professeur de yoga et de professeur de peinture. Je te laisse aller voir son site que je t’ai mis dans les sources 😉

Flora travaille plutôt avec de la peinture acrylique, comme souvent pour les “peintres intuitifs” car elle permet de travailler rapidement et de façon spontanée, en superposant les couches. Les 5 techniques qui suivent permettent ainsi de réaliser une première couche de peinture, une base.

Laisse la musique te guider

Pour cela, mets toi une musique que tu apprécies vraiment, avec paroles ou non et laisses toi porter. Ne planifie pas le résultat final de ta peinture, juste écoute la musique et suis la avec ton pinceau.

  • Pour aider à mettre en off son cerveau analytique, Flora propose de peindre avec sa main non-dominante. Si tu es droitier(e), peins avec ta main gauche pour l’exercice. Et inversement. Tu peux aussi alterner entre ta main dominante et l’autre main pour peindre.
  • Autre possibilité : peindre les yeux fermés.
  • Et aussi : tenir le pinceau à son extrémité et du bout des doigts pour éviter de rester dans le contrôle absolu du geste !
  • Enfin, on peut peindre avec son corps. Le plus pratique reste quand même les doigts et les mains seulement 😀

Les erreurs n’existe pas, l’essentiel est de se détendre et de s’amuser dans le processus de création

Peins un fond sombre pour faire ressortir la lumière

Parce que les couleurs sombres amènent beaucoup de contraste dans une peinture. Avec un fond noir, tu peux faire ressortir des couleurs claires pour qu’elles pétillent ! Voici les pigments qu’utilise Flora :

  • Noir carbone
  • Terre de Cassel (brun)
  • Bleu de Prusse
  • Turquoise de Phtalo
  • Ton violet de Cobalt
  • Vert de vessie

Utilise tous les pinceaux que tu as sous la main, mais aussi tes doigts, des cartes de fidélité (qui te seront enfin utiles !), des mouchoirs… Amuses-toi ! Tu peux aussi essayer de peindre à des vitesses différentes pour avoir des effets différents. Le seul objectif cette fois c’est d’avoir à la fin une feuille bien foncée, presque partout. Oui presque, parce que le but c’est aussi d’avoir des contrastes 😉

Écris les mots qui te viennent à l’esprit !

Une peinture intuitive avec des mots
Une peinture intuitive avec des mots

Flora pratique beaucoup cette technique, pour “infuser” des intentions à ses œuvres. Quelques conseils pour écrire sans se frustrer :

  • Utiliser un petit pinceau souple
  • Tenir le pinceau du bout des doigts pour avoir des mouvements fluides
  • Bien tremper le pinceau dans de la peinture fluide pour le charger au maximum. Si ton acrylique n’est pas suffisamment fluide, ajoute de l’eau ou un médium pour glacis.
  • En écrivant, faire tourner le pinceau sur lui-même pour bien utiliser toute la peinture et appuyer de plus en plus. Commence avec la pointe du pinceau 😉
  • Mouiller toute la surface à peindre avec un brumisateur (ou un “pchit-pchit pour arroser les plantes, ça marche aussi) pour que l’écriture soit la plus fluide possible

Ainsi, la peinture se dépose graduellement sur la feuille et tu peux terminer d’écrire ton mot sans avoir à “recharger” ton pinceau en peinture !

Défit : utilise autant de couleurs et d’outils pour peindre que tu le peux !

En utilisant un maximum de couleurs et d’outils, nous nous offrons une infinité de possibilités pour continuer notre oeuvre. Nous allons aussi pouvoir observer les techniques et couleurs qui vont bien ensemble et celles qui ne font pas bon ménage. Encore une fois, le but est de s’amuser en expérimentant au maximum. Nous ne savons pas à quoi va ressembler la feuille à la fin, nous allons la construire au fur et à mesure sans préméditation.

  • Pour garder des couleurs brillantes malgré les mélanges, Flora conseille de séparer au moins un peu les couleurs chaudes (jaunes, oranges, rouges) et les couleurs froides (vert, bleu et violet). Si elles se mélangent un peu et donnent du marron ce n’est pas grave, c’est joli aussi et ça convient tout à fait comme première couche de peinture.
  • Une liste exemple des outils qu’elle utilise : deux pinceaux larges, deux plus fins et ronds, une spatule texturée, un rouleau en mousse, une lime à ongle, un pique à brochette, un bouchon et… les doigts évidemment 😉
  • Chaque outil peut aussi être exploité de nombreuses façons différentes, alors ne te limite pas !
  • Quand c’est presque terminé, Flora utilise son brumisateur pour fluidifier la peinture et finis en l’étalant avec un chiffon dans différentes directions. Cela donne aussi des coulures qui sont intéressantes 😉

Des gouttes de peinture, de l’eau et un pinceau.

Une peinture intuitive avec beaucoup d'eau et quelques gouttes d'aquarelle
Une peinture intuitive avec beaucoup d’eau et quelques gouttes d’aquarelle

C’est tout ce qu’il te faudra pour réaliser la dernière technique présentée par Flora. Avec un support évidement : une feuille bien épaisse (300g/m2) car nous allons utiliser beaucoup d’eau, ou une toile carrément.

  • Pose ta feuille à plat sur une table ou parterre directement
  • Fais couler quelques gouttes de peinture fluide sur la feuille (Flora utilise pour l’exemple une peinture fluide dorée, du jaune, du magenta et du cyan). Il n’y a pas besoin d’en mettre beaucoup.
  • Humidifie avec un spray d’eau : si tu le fais suffisamment proche de chaque goutte, la peinture va s’étaler directement. Varie la distance pour varier les effets 😉
  • Etale d’avantage la peinture avec un pinceau (en mousse pour Flora), toujours sans réfléchir au résultat mais en essayant de recouvrir tout le blanc.
  • Incline la feuille dans différents sens et pendant des durées variables pour faire des coulures.
  • Fais couler encore quelques gouttes de peinture sur la feuille mouillée : les gouttes s’étalent d’elles-même.
  • Laisse sécher et admire !

Logo des Vecteurs du Design

Nous arrivons à la fin de cette sélection d’exercices de peinture intuitive. L’idéal serait de la pratiquer, comme une méditation, au moins une fois par jour. Mais bon, j’avoue qu’il peut être difficile de caler dans nos journées surchargées une peinture pour laquelle nous devons être au calme et ne pas être interrompue. Alors pense à prendre un petit carnet de dessin, un stylo et pratique le “dessin intuitif”, comme tu le faisais en cours !

Bon, dans cette sélection, je ne t’ai montré que des peintures intuitives faites sur un support matériel. Oui parce que pouvoir toucher les textures des peintures, d’une toile, d’une feuille ça aide à se sentir immergé dans la création. Mais il est aussi possible d’en faire sur Affinity Designer, avec une tablette graphique ou à la souris. Je t’en parle dans cet article (à venir).

Merci cher ami d’avoir lu ce long billet et à très bientôt pour un prochain article ! Merci également à Alix du blog Destination Intuition pour ce carnaval d’articles 🙂

Sources :

Commentaires : 4

  1. Pierre-Favre dit :

    La peinture présentée dans la partie “l’inconscient te réponds en peinture” me fait penser à une galaxie 😉

    Ton article explique bien l’intérêt de la peinture intuitive, j’en avais bien besoin. Parce qu’au fond de moi je suis chagriné chaque fois que je vois des dessins/peintures dont la méthode de réalisation semble (est?) à la porté de tous.Ce jugement n’engage que moi bien entendu et ne remets pas en cause quoi que ce soit 😉

    • Gabrielle - Vecteurs de Design dit :

      Eh oui, chacun son interprétation selon sa propre expérience et sa symbolique 😉

      Je suis contente s’il peut t’aider à te sentir mieux 🙂 tu veux dire des tutoriels qui ne mène qu’à un seul résultat ? Parce que je suis convaincue moi que n’importe quel résultat est à la portée de tous. Bon d’accord, à un facteur “Temps” et un facteur “Motivation” près :p

  2. Salut !
    La peinture intuitive avait justement attiré mon attention dans ton article de la semaine dernière sur les habitudes zen. Je suis ravie que tu y ait consacré un plein article. C’est vraiment chouette cette variété de proposition et aussi tes exemples pour se rendre compte de ce que ça peut donner.

    • Gabrielle - Vecteurs de Design dit :

      Merci pour ton retour et contente que ça te plaise 😉 en fait je pourrais y consacrer plusieurs articles mais je me suis dit qu’on allait commencer par juste celui-ci 😉 Affaire à suivre !

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.