J’apprends le graphisme en m’amusant 
et je tire la langue au monde entier ! 

Les de conception graphique

Abonnez-vous à la newsletter pour ne rien manquer !

Aujourd’hui, nous attaquons le cours sur les techniques de conception d’image dans ce troisième article-résumé de la série sur les Fondamentaux du Design Graphique.

Je vous explique ici comment bénéficier des cours gratuits venant des grandes universités du monde sur Coursera.

Aujourd’hui, nous attaquons le cours sur les techniques de conception d’image dans ce troisième article-résumé de la série sur les Fondamentaux du Design Graphique.

Je vous explique ici comment bénéficier des cours gratuits venant des grandes universités du monde sur Coursera.

Tu peux utiliser un nombre de techniques de conception graphique presque illimité ! Tellement de méthodes à tester puis approfondir si cela t’intéresse.

Mais comment faire un choix parmi toutes ces façons de créer des images ? 
Certaines techniques de conception d’images demandent beaucoup de temps. D’abord pour apprendre et maîtriser la technique, puis pour réaliser l’image elle-même. D’autres en revanche sont très rapides à mettre en oeuvre et ne nécessitent aucun apprentissage. On s’intéressera ici plus à ce genre de techniques de conception graphique qui permettent de produire un grand nombre d’images rapidement.

Les techniques et les processus de conception graphique
Les techniques et les processus de conception graphique

Aujourd’hui, il y a un nombre inimaginable d’images en ligne. On pourrait se dire que ce que nous voulons faire à déjà été fait. Heureusement, il est toujours possible de créer quelque chose qui n’a pas été encore vu grâce à un processus inventif.

On ne nous le répètera jamais assez : c’est en créant que l’on devient créatif ! C’est en essayant différentes techniques et différents processus de création d’image, encore et encore, que l’on devient un meilleur designer. 

L’essentiel est donc de créer beaucoup, de s’amuser pendant le processus pour trouver de l’énergie en concevant des images. Encore une fois, tant qu’on apprend, ce n’est pas le résultat qui compte mais le processus mis en oeuvre pour créer l’image.

Sommaire de l'article

Comment commencer la conception d’une image ?

Commencer simple

Ou comment poser les premiers traits sur une surface vide ! 

Eh bien il n’y a pas de secret, il faut s’y mettre ! Peu importe l’outil que tu utilises, il est possible de créer une image avec à peu près tout.

Il n’y a pas à se préoccuper de la qualité de l’image, il faut juste faire quelque chose. Pour commencer simple, on peut faire des formes basiques, en traits, avec un crayon ou un stylo.

N’importe qui (maître de ses gestes en tout cas) peut arriver à créer une image dénotative qui fonctionne. Que ce soit sur du papier ou sur l’ordinateur avec Paint.

Si vraiment tu n’arrives pas à démarrer je te conseille d’aller voir par ici et de tester le dessin ou la peinture intuitive de 5 minutes comme échauffement.

L’aventure de la création d’images dénotatives

Si une image ne ressemble pas à ce que tu voulais, tant mieux. Nous sommes en train de pratiquer et d’apprendre différentes techniques de conception graphique, ça ne va pas toujours aboutir à une image qui fonctionne.

Alors essayons des méthodes que nous ne savons pas utiliser, des choses que nous n’avons jamais fait. Et regardons juste ce qu’il advient.

L’avantage de faire ces expérimentations est qu’on pousse vraiment les limites de l’image dénotative et on apprend où elles se situent. Quand tu arrivera à une image qui ne représente plus l’objet qu’elle était censée représenter, tu aura un gros travail à faire. Quand est-ce qu’une pomme cesse d’être une pomme ? Regarde avec tes autres représentations et essaie d’en retirer l’essence de l’objet.

On ne nous le répétera jamais assez : c’est en créant que l’on devient créatif ! C’est en essayant différentes techniques et différents processus de création d’image, encore et encore, que l’on devient un meilleur designer. 

L’essentiel est donc de créer beaucoup, de s’amuser pendant le processus pour trouver de l’énergie en concevant des images. Encore une fois, tant qu’on apprend, ce n’est pas le résultat qui compte mais le processus mis en oeuvre pour créer l’image.

Quelles techniques de conception d’image utiliser ?

Varier la qualité du trait

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les traitsLes techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les traits

On peut choisir de créer une image à partir de traits. Habituellement, les traits représenteront le contour d’un objet. On pourra les faire plus ou moins fins ou en faisant varier l’épaisseur. Suivant l’outil utilisé, craie, charbon, pinceau, crayon, les traits auront même des aspects différents.

Le dessin au trait est aussi une affaire de gestes. Observe comment ta main et tout ton bras bougent et étudie le sentiment que crée ton dessin. Par exemple, si tu dessines avec ta main non dominante, tu pourra obtenir une image au trait enfantin.

Envie de challenge ? Alors utilise la ligne comme une stratégie de conception d’image ! Par exemple ici j’ai voulu représenter une pomme en une seule ligne. C’est à dire sans lever le crayon. Tu essaie aussi ? Parfois les résultats sont assez inespérés !

On peut aussi utiliser le trait pour donner une impression de volume, comme on peut le voir dans la majorité des mangas.

Créer une image en volume

Tu peux aussi décider de créer ton image sans ligne du tout. Tu dessinera alors en créant des volumes directement et il n’y aura pas besoin de trait pour comprendre la forme de l’objet.

Les dégradés, correspondant aux zones d’ombre et de lumière, font très bien le travail. Contrairement à la ligne du contour, dessiner directement en volume permet d’obtenir une image plus réaliste.

Créer une image en couleur

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les couleurs

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les couleurs

Lorsque nous choisissons de vraiment simplifier à l’extrême le volume ou le trait de notre image, il faut parfois rajouter de la couleur pour aider à comprendre de quoi il s’agit.

Par exemple ici, la pomme est représentée avec des formes géométriques. Si je n’avais pas mis de couleur je pense qu’il serait vraiment difficile de reconnaître une pomme !

Tu peux aussi t’amuser à réaliser des collages en déchirant des parties colorées dans les magazines et en les assemblant… si tu n’as pas de Stop Pub comme moi sur ta boite aux lettres !

Varier le point de vue et la distance

Un autre aspect de la conception d’image est de choisir l’angle de vue et la distance de l’objet. Par exemple, si on se rapproche très près de la pomme, quels sont les éléments qui nous permettent de reconnaître que c’est bien une pomme ? Et si on s’éloigne beaucoup, comment représenter une pomme pour toujours la reconnaître ?

Le but de cet exercice est de comprendre quelle est l’essence d’une pomme, et de voir ce qui change en fonction de notre position par rapport à l’objet. Nous allons donc créer plusieurs images de pomme(s) en variant le point de vue et la distance. 

Voici mes exercices :

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les points de vueLes techniques et les processus de conception graphique : exercice sur les points de vue

C’est à toi !

Créer une image avec de la texture

Dans le monde digital la texture doit être rajoutée aux créations. Grâce notamment aux brush texturés ou aux fonds imitant différents supports.

Quand il s’agit de vouloir jouer avec la texture, il est donc beaucoup plus simple de créer notre image physiquement. Je veux dire, sur du papier, carton, toile, ou tout autre support. En plus de la texture du support, tu pourra aussi compter sur la texture de l’outil ou de l’objet que tu utilises pour peindre !

De quoi avoir des résultats vraiment intéressants, et simplement avec des pastels gras d’enfants !

Une petite astuce consiste à contraster l’image grâce à des zones plutôt plates et d’autres très texturées

Allez au boulot 😀

Quelles astuces pour faire de la conception d’image originale ?

Expérimenter en mélangeant les techniques

Tu es d’accord je pense, que pour faire dans l’original, il ne suffit pas de copier ce qui a été fait. En fait j’irais même plus loin. Comme je l’ai mentionné en introduction, c’est avec un processus inventif de conception d’image que tu pourra créer du jamais vu. 

Pour cela, une astuce toute simple est de mélanger des techniques au sein d’une même image.

Par exemple, prendre une technique que tu connais bien et la mixer avec une technique que tu n’as presque jamais pratiqué.

Pour moi ce sera de la craie grasse avec de l’encre de chine !

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice mix de techniquesLes techniques et les processus de conception graphique : exercice mélange de techniques

Se surprendre soi-même !

Ce qu’il y a de chouette, c’est qu’en expérimentant et mixant de multiples techniques, tu sera forcément surpris des résultats. Si tu te surprends toi même, imagine ce qu’en pensera un public ! Personne ne peut rester indifférent devant des images vraiment originales. On aime ou on n’aime pas, mais dans tous les cas on ressent quelque chose. 

De plus, créer des images que tu n’as jamais vu ailleurs va forcément te rendre enthousiaste et tu ne vas plus t’arrêter… Jusqu’à trouver un processus, un style, qui te plait particulièrement pour faire de la conception d’images.

Bon, on ne va pas se mentir non plus. Parfois le résultat ne sera pas très heureux. Ou alors tu n’arrivera pas à reconnaître l’objet que tu étais censé représenter. Mais c’est justement ce qu’on cherche aussi : les limites à ne pas franchir sous peine de perdre l’essence de l’objet.

Tu arrivera ainsi à vraiment isoler les éléments essentiels d’un objet à représenter pour pouvoir communiquer. 

Voici quelques exemples :

  • dessiner les yeux fermés
  • dessiner avec sa main non dominante (ou en limitant ses mouvements ?)
  • dessiner avec les pieds ou la bouche ! (comme les peintres sans mains qui n’ont pas le choix, mais bon, personnellement mon résultat est loin de ce qu’ils peuvent faire !)
  • dessiner sans lever le crayon
  • utiliser des empreintes (directement l’objet ou d’autres fabriquées)

Le but est de créer des images rapidement et d’expérimenter au maximum pour se surprendre et s’amuser 😉

Utiliser des appareils de reprographie d’une façon bizarre

Un autre moyen pour créer des images facilement et rapidement est d’utiliser certains appareils de reprographie. Je pense principalement à un photocopieur ou un scanner sur lequel tu peux poser un objet et en capturer l’image. 

Difficile de savoir ce qui nous attend en photocopiant une pomme coupée en deux !

Tiens j’y pense, évite de photocopier ton postérieur, il y a eu pas mal d’accidents avec ça ! La photocopieuse n’est pas fait pour nous porter 😀

Comme je n’ai aucune de ces technologies à portée de main, j’ai utilisé la caméra de mon téléphone. Voici le résultat (pomme fripée photographiée avec le flash dans la nuit… eh oui ça ressemble à ce dont je parlais plus haut :p):

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice low tech

 

Les techniques et les processus de conception graphique : exercice low tech

Les trois aspects de la conception d’image : le processus, la génération et l’itération

Nous n’allons pas parler ici de compétences en création d’image mais de stratégie pour devenir productif et générer un grand nombre d’images en un minimum de temps.

Processus

Le processus de création d’image est la façon dont tu crées l’image : toutes les étapes par lesquelles tu passes et l’ordre dans lequel tu les exécutes.

Au lieu d’avoir le résultat en tête tout au long de la création, la conception d’image dirigée par un vrai processus te laisse expérimenter à chaque étape, sans avoir d’idée précise du résultat.

Par exemple ici, mon processus était de couper une pomme en deux, de peindre une moitié avec différentes couleurs et de faire des empreintes avec la pomme directement. 

Je peux contrôler comment je coupe la pomme, comment je mets les couleurs, comment je pose la pomme sur le papier et même quel support j’utilise. 

Mais je ne peux pas prédire exactement comment la peinture va se poser sur le papier, ni comment les couleurs vont interagir.

Et si je commence à rajouter des étapes, comme peindre le contour de l’autre moitié et de faire d’autres empreintes par dessus, je rajoute des étapes à mon processus. Et en ajoutant ces étapes, je rajoute encore des éléments inconnus qui vont apparaître. (l’image du résultat est en route ;))

L’avantage de réaliser des images en suivant un processus, c’est que tout au long du processus nous générons des images différentes. 

Itérations

En conception graphique, c’est produire un grand nombre de versions de la même image. On ne s’arrête pas à une seule. On en fait une, puis une seconde et ainsi de suite, en essayant de retravailler chaque nouvelle version et de la rendre un peu différente des précédentes.

C’est ce dont je te parlais dans cet article sur les études de maîtres.

Ainsi, avec au moins 5 versions d’une image on peut choisir celle qui fonctionne le mieux et identifier pourquoi elle fonctionne mieux. Ce n’est en effet pas toujours la première version qui est la meilleure, même si nous y avons bien réfléchi avant. Un peu comme les nombreuses prises réalisées pour une seule scène d’un film.

En outre, en refaisant la même chose plusieurs fois, on augmente notre pratique et nos compétences en conception d’image. C’est en effet un excellent moyen pour maîtriser certaines techniques parce que l’on se force à recommencer encore et encore.

Génération

Par génération, on entend juste créer autant d’images que possible, d’être continuellement dans un processus de création pour apprendre au maximum.

Si jamais tu bloques sur une technique ou une image, passe à autre chose en essayant une autre technique ou un autre processus.

Il faut bien se mettre dans la tête qu’il n’y a pas de bonne méthode pour créer une image. Elles sont toutes plus ou moins appropriées. Et comme apprenti graphiste, on doit absolument être inventifs, expérimenter pour acquérir une grande palette de compétences. Puis être capables d’appliquer ces compétences plus tard, dans d’autres projets.

Je t’ai présenté ici plusieurs exercices alors tu n’as plus qu’à t’y mettre ! 😀

Ce qu’il faut retenir sur les techniques et les processus de conception graphique

Pour commencer une nouvelle image, commencer simple et se mettre dans la tête que nous sommes ici aujourd’hui pour expérimenter. On ne s’attend pas à un résultat particulier mais on construit son image petit à petit en s’aventurant en zone inconnue !

Quelques techniques de conception graphiques :

  • créer une image en traits
  • créer une image en volume
  • utiliser des couleurs
  • varier le point de vue et la distance
  • utiliser de la texture
  • générer des images avec des appareils reprographie

Et mélanger toutes ces techniques de conception d’image pour obtenir des résultats vraiment surprenants !

Et pour finir, les définitions importantes :

  • Le processus de création d’image est la façon dont tu crées l’image : toutes les étapes par lesquelles tu passes et l’ordre dans lequel tu les exécutes.
  • En conception graphique, les itérations consistent à produire un grand nombre de versions de la même image.
  • Par génération, on entend juste créer autant d’images que possible, d’être continuellement dans un processus de création pour apprendre au maximum.

J’espère que cet article pourra t’être utile, et s’il manque d’exemples ou que mes explications ne sont pas claires n’hésite pas à me le dire dans les commentaires !

Dans tous les cas, il me tarde de voir ce que tu as pu obtenir pour ces exercices et que tu me racontes comment tu les as faites 😀

A la semaine prochaine !

10 réponses

  1. Je suis heureuse d’avoir lu ton article car je cherchais une image hier pour illustrer un article et ne trouvais pas celle que je voulais. N’ayant pas de talent particulier pour le dessin, je ne me sens pas légitime à créer à partir de rien. Mais ceci va changer grâce à ton article, merci!

    1. Trop heureuse que mon article puisse t’aider à débloquer ton envie de créer et surtout, de montrer tes créations sur ton blog !
      Il n’y a pas forcément besoin d’être un as en dessin pour faire des oeuvres qui parlent 😉

      Merci à toi pour ce merveilleux retour 🙂

  2. Épaté par le coup de la pomme en volume! En regardant de près il n’y a pas beaucoup de rapport avec une pomme, et pourtant en regardant l’ensemble on la voit. C’est comme une autre pomme a coté, ce n’est pas un visage, et pourtant on a l’impression que la pomme est en colère 😀

    1. Ahah eh oui, en regardant de plus près on change nos repères et l’essence de l’objet n’est plus transmise de la même façon.
      Et je n’avais pas pensé à un visage en colère en faisant mes pommes coupées en deux mais effectivement, les pépins font penser à des yeux pas contents :p

      Merci pour ce commentaire 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright 2020 Vecteurs de Design © Tous droits réservés

Hello !

Savais-tu que je t’avais préparé un guide-questionnaire pour t’aider à réaliser ton logo ? Et c’est évidemment gratuit ;)

Ne tarde pas à t’inscrire si tu le veux !