Vectoriser une photographie sur Affinity Designer en 6 étapes

Apprenons ensemble le dessin vectoriel sur Affinity Designer

Illustration d'un avant / après vectorisation de fleurs

Vectoriser une photographie sur Affinity Designer en 6 étapes

Avant/après vectorisation de la photographie de fleurs
Voici le résultat d’à peu près 6h de “travail” réparties sur 4 jours (eh oui, quand on commence on n’est pas forcément rapide !).

Aujourd’hui, nous allons débuter simplement par vectoriser une photographie.

Nous allons créer une version de l’image qui sera “codée avec des mathématiques”. Allez, ne partez pas en courant quand je dis “mathématiques”, ce n’est pas le sujet du jour !

Dans cette image vectorielle, il n’est pas nécessaire de stocker les niveaux de chaque pixels (pour une photographie en Full HD comptez 1920×1080, soit plus de 2 millions de pixels !). Seulement les coordonnées et les valeurs de quelques centaines de vecteurs seront stockées en mémoire. Le document vectorisé sera ainsi beaucoup plus léger que la photographie, et donc bien plus rapide à charger ! Pour l’arrière-plan d’un site par exemple ça peut-être utile 😉

Vous êtes prêts ? C’est parti !

  • Etape 1 : Observer l’image : repérer les formes et les plans
  • Etape 2 : Vectoriser les formes les plus simples avec l’outil Ellipse
  • Etape 3 : Vectoriser les formes complexes avec l’outil Plume
  • Etape 4 : Mettre en couleurs avec l’outil Sélecteur de couleur
  • Etape 5 : Faire un effet de “focus” avec l’effet Flou Gaussien
  • Etape 6 : Créer un ombrage vectoriel avec l’outil Remplissage

Faites une recherche d’image et copiez dans le presse-papier l’image que vous souhaitez vectoriser. Ensuite, ouvrez Affinity Designer et allez dans Fichier > Nouveau depuis Presse-papiers (ou faites Ctrl+Alt+Maj+N) : l’image s’affiche. Elle est dans un calque pixellisé nommé automatiquement “(Image)”.

Menu Fichier > Nouveau depuis Presse-papiers Ctrl+Alt+Maj+N
Fichier > Nouveau depuis Presse-papiers Ctrl+Alt+Maj+N

Photographie de fleurs de mon jardin
L’image que j’ai choisie : deux fleurs sur un fond d’herbe

Tout est dit dans le titre alors maintenant c’est à vous ! 

Exercez votre œil de créateur !

Les formes que j'ai remarqué dans l'image
Ce que j’ai remarqué dans l’image

Avez vous repéré ces choses là ? En avez-vous repéré d’autres ? Dites nous dans les commentaires !

Etape 2 :  Vectoriser les formes les plus simples avec l’outil Formes

Maintenant que nous avons un peu disséqué l’image, nous savons que beaucoup d’objets sont à peu près ronds. Il est donc facile de les vectoriser avec l’outil Ellipse (M) . 

Une fois l’outil sélectionné, nous cliquons au centre de la fleur et, en maintenant Ctrl et Maj enfoncés, nous étirons le cercle pour recouvrir toute la partie jaune. 

Pour rappel, le fait de maintenir Ctrl en traçant une forme permet d’agrandir la forme en partant du centre. En revanche, maintenir Maj en traçant une forme permet de tracer une forme “parfait” (aussi large que haute, comme un rond, un carré…).

Maintenant que c’est fait pour une, il ne reste plus qu’à faire des cercles autour de toutes les fleurs 😉

Etape 3 :  Vectoriser les formes complexes avec l’outil Plume (P)

Avec l’outil Plume (P) vous allez pouvoir vectoriser le contour de chaque forme en plaçant des “nœuds” le long des bords de la forme, jusqu’à revenir au point de départ. 

Si vous êtes un(e) ninja, vous pouvez faire coller la courbe aux bords de l’objet entre chaque nœud en maintenant le clic gauche (ou la pointe du stylet) appuyé tout en bougeant les “manettes” pour adapter l’angle du nœud. 

Si, comme moi, ce n’est pas votre cas, vous placez un nœud à chaque coin ou courbe marquée de la forme. Vous obtenez un polygone (encore des maths !). Ensuite, pour faire coller votre forme aux bords de l’objet, vous pouvez activer l’outil Nœud (A). Revenez sur les côtés du polygones pour les tirer dans le sens que vous voulez. Pour parfaire la forme, n’hésitez pas à cliquer sur un nœud, avec l’outil Nœud (A) activé, et à bouger les manettes de ce nœud. Testez : vous pouvez les tourner, les rallonger, les raccourcir… et changer de type d’angle en sélectionnant celui que vous voulez en haut dans le menu de l’outil Nœud (A). 

Menu de l'outil Noeud dans Affinity Designer
Menu de l’outil Noeud dans Affinity Designer

Avec ces outils, vous pouvez dessiner toutes les formes importantes de l’image. Chaque forme créée se place sur un nouveau calque. Vous pouvez ainsi les déplacer indépendamment les unes des autres pour bien les positionner.

C’est à vous ! 

Un problème ? N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires !

Après avoir placé les 4 noeuds aux 4 angles d'une forme
Après avoir placé les 4 noeuds aux 4 angles d’une forme

En bougeant les manettes d'un Noeud, les courbes voisines s'arrondissent
En bougeant les manettes d’un Noeud, les courbes voisines s’arrondissent

Bonus : les groupes !

Nous avons à présent un certain nombre de calques avec plein de formes différentes. Ça devient difficile de s’y retrouver dans le panneau Calques ! Pensez à les regrouper : sélectionnez tous les calques constituant un objet et faites Ctrl+G. Vous obtenez un groupe de calques, que vous pouvez renommer selon vos envies en cliquant sur le nom du groupe “(Groupe)”.

Je vous invite à regrouper les calques et les nommer au maximum pour vous faciliter les manipulations. 

Avoir des groupes vous permet aussi d’appliquer des effets sur l’ensemble du groupe. Nous le verrons plus tard avec le Flou gaussien. Vous pouvez également regrouper les groupes dans un groupe “parent”, en sélectionnant les groupes puis en appuyant sur Ctrl+G. 

Sélectionner tous les calques d'un groupe
Sélectionner tous les calques d’un groupe

Regrouper les calques d'un groupe en utilisant Ctrl+G
Regrouper les calques d’un groupe en utilisant Ctrl+G

Etape 4:  Mettre en couleurs avec l’outil Sélecteur de couleur (I)

Nous avons maintenant bien toutes les courbes regroupées pour correspondre aux objets de la photographie. J’espère que vous l’avez fait hein ? Pas comme moi, regardez le bazar dans ce panneau Calques ! Il est temps de remplir ces formes ! 

Si vos formes sont déjà remplies d’une couleur, sélectionnez toutes vos courbes, sélectionnez l’outil Déplacer (V). Puis changez la couleur de remplissage : cliquez sur le rond blanc barré d’un trait rouge. Vos formez sont maintenant vides et vous pouvez voir le modèle en arrière plan ! Un autre problème ? Vous ne voyez plus vos courbes ? Sans doute qu’aucune couleur n’est sélectionnée dans Trait (juste à côté de Remplissage). Cliquez alors dans le rectangle de Trait et choisissez la couleur que vous voulez ! Sachant qu’une fois que le remplissage avec les bonnes couleurs sera fait, nous supprimerons les traits pour avoir un rendu plus réaliste 😉 Mais je trouve qu’avant la colorisation, avoir des traits bien visibles aide à bien se représenter notre image.

Sélection du calque à remplir : il apparait en surbrillance bleue dans la zone de travail après avoir scrollé.
Sélection du calque à remplir : il apparait en surbrillance bleue dans la zone de travail après avoir scrollé.

Sélectionnez une forme vectorielle (donc un calque, que vous aurez bien-entendu renommé ;), qui porte la forme, dans le panneau Calques). Vous pouvez bouger l’image en plaçant la souris (ou le stylet) au dessus de la zone de travail et en scrollant avec la molette de la souris. Ou en maintenant la barre Espace appuyée pendant que vous cliquez et déplacez l’image. Cela permet d’actualiser l’affichage de la courbe sélectionnée : celle-ci apparaîtra en surbrillance bleue.

Ensuite, activez l’outil Sélecteur de couleur (I) . Déplacez le pointeur sur l’image jusqu’à vous positionner sur une couleur représentative de l’objet vectorisé. Ou alors sur une couleur que vous préférez. Par exemple, les quelques pixels de jaune flashy du centre des fleurs qui donneront un peu de peps ! Cliquez : et voilà ! Votre courbe s’est remplie de la couleur sélectionnée sur la photographie modèle !

Il ne reste plus qu’à faire pareil pour toutes les formes 😉 Au boulot !

Les courbes passent par dessus la photographie et vous n’arrivez plus à prendre les couleurs avec le Sélecteur de couleur ? Dans le panneau des calques, prenez le calque de la photographie et remettez-le tout en haut de la liste. Il est alors au premier plan et n’est plus caché par les formes que vous avez créé. Si vous voulez le cacher momentanément, cliquez sur la case cochée à droite du nom du calque. La photo n’est ainsi plus visible. Cochez à nouveau la case du calque pour le rendre à nouveau visible. Cocher et décocher un calque ou un groupe de calques permet de le rendre visible ou invisible.

Etape 5 : Faire un effet de “focus” avec l’effet Flou Gaussien

Maintenant nous allons passer à la vectorisation du fond. Avec l’outil Plume (P) et l’outil Nœud (A) nous faisons vaguement une forme irrégulière pour essayer de séparer le vert très foncé du vert plus clair.

Ajustement de la courbe en manipulant les manettes des Noeuds
Ajustement de la courbe en manipulant les manettes des Noeuds

Puis avec l’outil Sélecteur de couleur (I) nous remplissons la forme avec un vert un peu foncé. Mais pas trop foncé non plus, je vous laisse juger 😉.

Nous voici donc avec un fond (dont il faut bien passer le calque en dessous de tous les autres 😉). Mais pour bien mettre en avant les fleurs du premier plan, c’est mieux de flouter ce qui est derrière, et de flouter vraiment beaucoup le fond. Nous allons faire cela avec l’effet Flou gaussien.

Sélection des claques du fond pour les flouter
Sélection des claques du fond pour les flouter

Sélectionnez le ou les calques de fond, puis allez dans le panneau Effets (l’onglet à droite de l’onglet Calques). Le premier effet que vous pouvez ajouter est le Flou gaussien. Comme vous vous en doutez, c’est lui qui va permettre de faire un effet de flou. 

Plus vous augmentez le rayon, plus la délimitation de vos formes s’estompe et les formes s’élargissent. Rendez-vous sur l’article Flou gaussien pour plus d’explications !

Régler le rayon du flou gaussien plus ou moins grand selon l'éloignement dans les plans
Régler le rayon du flou gaussien plus ou moins grand selon l’éloignement dans les plans

Voici un aperçu des formes du fond après avoir appliqué un Flou gaussien de 31,8 pixels. Pour rendre un effet de relief, n’hésitez pas à augmenter le rayon de flou au fur et à mesure que vous vous éloignez du premier plan. Ainsi, les fleurs floues du second plan seront à un rayon de flou de 9 pixels. Je choisis en revanche de mettre un flou de 0,1 pixel sur le premier plan pour l’adoucir.

Testez et voyez ce qui vous convient le mieux !

Etape 6 : Créer un ombrage vectoriel avec l’outil Remplissage (G)

En plus du flou qui permet de représenter les différents plans, nous pouvons jouer avec les dégradés pour donner un aspect de vraies boules aux coeurs des fleurs. Avec l’outil Remplissage (G) cela ne nécessite que quelques manipulations.

Changer le dégradé de linéaire en radial pour faire une sphère en volume
Changer le dégradé de linéaire en radial pour faire une sphère en volume

Sélectionnez d’abord la courbe que vous voulez mettre en “volume”, puis activez l’outil Remplissage (G). Cliquez à l’endroit où vous voulez mettre la lumière, et une seconde fois là où voulez placer les ombres. Un trait avec une couleur à chaque extrémité apparaît. En cliquant sur l’une ou l’autre vous pouvez choisir les couleurs du dégradé. Par défaut, nous avons un dégradé linéaire. En allant à gauche du menu Remplissage, vous pouvez cliquer sur Linéaire et faire apparaître un menu déroulant. Choisissez Radial pour obtenir des sphères réalistes. (Pour plus d’astuces avec l’outil Remplissage, rendez-vous sur l’article dédié ici !)

Logo des Vecteurs du Design

Nous arrivons à la fin de ce tutoriel, admirez le travail réalisé ! Zoomez sur l’une et l’autre des images et observez le pouvoir du vectoriel ! Bravo à nous qui avons réussi à vectoriser une photographie !

Ahah allez, c’est vrai qu’il n’y avait pas grand intérêt à vectoriser cette image. Mais vous en trouverez d’autres, comme des logos, ou des images destinées à l’impression, pour lesquels la vectorisation permettra de conserver une qualité optimale quel que soit le niveau d’agrandissement.

A très vite pour de nouveaux tutoriels sur Affinity Designer !

Sources :

  • Wikipedia
  • la pratique d’Affinity Designer 😉

 

Commentaire : 1

  1. […] technique employée (peinture ou dessin ? encre ou mine de charbon ? plutôt couteau ou pinceau ? dessin vectoriel […]

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.